Comment bien choisir son appartement en colocation ?

colocation fougeres

Si le choix de l’appartement est important, louer un appartement à Fougères pour entrer en colocation, c’est s’engager financièrement avec des personnes que l’on ne connaît pas, ou tout du moins dans le cadre de la vie quotidienne. Il faut donc vérifier la qualité du logement et des futurs colocataires et la compatibilité d'humeur et des modes de vie.

Lire en détail le contenu de l’annonce

Il est nécessaire de prendre connaissance dans le détail du contenu des annonces avant de se lancer en colocation. En effet, certains détails sont de la plus haute importante et peuvent contribuer à votre bien-être ou au contraire vous faire vivre un véritable enfer.
Voici une liste non exhaustive des questions primordiales à se poser que chacun pourra compléter selon ces attentes :

  • Les colocataires sont-ils fumeurs ou non fumeurs ?
  • Ceux-ci ont-ils des animaux domestiques voire exotiques ?
  • Ont-ils le statut étudiant ou salarié ?
  • etc.

Il faut toujours garder en tête que le logement, et surtout les parties communes du logement (cuisine, salon, terrasse, etc.), seront partagés avec l’ensemble des colocataires. Avant de sauter sur la première colocation qui propose une chambre libre, il est indispensable de prendre la mesure de ce que seront vos conditions de vie en tant que colocataire.

Contrôler la qualité du logement et son équipement

Afin de vivre correctement au sein d’une colocation, il est indispensable de disposer d'un minimum de confort.

Le principe de la colocation est de partager un certain nombre de pièces comme la cuisine, le salon, les sanitaires, voire la salle de bains. Il est préférable qu’il y ait un nombre de salles de bains adapté, voire équivalent au nombre de colocataires sous peine de créer des tensions.

Par exemple, on utilise en général les salles de bains plus ou moins au même moment le matin. Ainsi, une seule salle de bains pour un appartement de 4 pièces, soit en général pour 2 colocataires, reste acceptable. Dès que le nombre de ceux-ci atteint 3 ou plus, il est nécessaire de prévoir au moins 2 salles de bains.

L’établissement d’un règlement intérieur rédigé en collaboration avec les autres colocataires pour régir le fonctionnement de la colocation est certainement un plus qui permet d’assurer la pérennité de celle-ci.

Rencontrer les autres colocataires avant de s’engager

Il est indispensable de rencontrer ses futurs colocataires pour s’assurer d’un minimum de compatibilité entre vous et eux car la colocation implique une certaine intimité.

Lorsque les colocataires sont de parfaits inconnus – ce qui est généralement le cas – il est préférable de prendre le temps de la discussion, voire de prendre un verre ou de partager un dîner afin de pouvoir se faire une idée précise de leur personnalité et votre compatibilité.

Un autre aspect à prendre en compte, même lorsque les colocataires paraissent compatibles, c’est celui des emplois du temps qui peuvent s’avérer beaucoup moins en phase.

Les personnes qui travaillent de nuit doivent s’assurer qu’elles pourront dormir la journée. De même, les contraintes et le rythme des salariés et des étudiants ne sont pas forcément les mêmes. Il faut s’assurer de pouvoir se reposer et disposer librement des parties communes.